Psychothérapie, Laurent Schapira, Paris 75016, Gestalt thérapie, Sophrologie, Pleine Conscience, Adultes, couples, Adolescents.
Psychothérapie, Laurent Schapira, Paris 75016, Gestalt thérapie, Sophrologie, Pleine Conscience, Adultes, couples, Adolescents.
Laurent Schapira - Graziella Toutée - Gestalt Thérapie - Paris 16
Laurent Schapira - Graziella Toutée - Gestalt Thérapie - Paris 16 

Traitement des addictions adultes ados - Laurent Schapira, psychothérapie, Paris 16, Gestalt, Sophrologie, Pleine Conscience

 

Traitement des addictions

 

 

Quelle souffrance !

 

 

 

 

 

Que ce soit l’addiction à l’alcool, aux drogues dures ou douces, qu’il s’agisse des jeux vidéos ou de l’internet, ou bien encore que l’on ne puisse vivre sans médicaments prescrits ou non, une ADDICTION EST UNE SOUFFRANCE !

 

Les addictions se traduisent généralement par l‘enfermement progressif sur soi-même, la perte des repères qui structurent la vie en société, la montée évolutive de la violence contre soi-même et contre les autres, la montée lente mais sure du désespoir, et malheureusement dans bien des cas ce chemin aboutit à toutes les formes d’autodestruction.

 

Et aucune personne victime d’addiction n’a volontairement choisi ce chemin là. Aucune. La maladie, de façon variable dans le détail selon le type de ressource choisie, est sournoise. Et commence toujours par du soulagement que le produit apporte. Soulagement qui va plus ou moins vite mais surement conduire à cet instant fatal où l’on ne peut plus revenir en arrière, quel que soit l’effort et la capacité de volonté qu’on puisse y mettre. Une fois installée, l’ADDICTION NE LAISSE AUCUN CHEMIN DE RETOUR SIMPLE. Et le soulagement devient anxiété, l’anxiété devient culpabilité, la culpabilité devient méprise de soi, la méprise de soi devient enfermement, l’enfermement devient désespoir.

 

Où l’addiction trouve t’elle ses sources ?

 

Médicalement, biologiquement, même si la recherche progresse, personne ne sait encore aujourd’hui « comment ça marche » l’addiction. Et je pense personnellement que l’on est pas encore près de savoir. En effet, les recherches se concentrent sur le cerveau. Hors, aucun être humain ne fonctionne qu’avec un cerveau. Un être humain est fait de gènes et de cellules, de capteurs sensitifs internes et externes, d’émotions générée et parfois inconsciemment contrôlées, de sentiments et de ressentis, et enfin de fonctions de pensée conscientes ou non. Bref, l’être humain, c’est un corps et une conscience, peut être aussi une âme, et donc pas seulement un cerveau.

 

Si la recherche biologique n’a pas encore compris le fonctionnement de l’addiction, les médecins, les psys, les éducateurs et membres de groupes de paroles commencent eux à avoir une solide expérience du processus addictif, de ses étapes, de ses conséquences, et BONNE NOUVELLE, ON COMMENCE A TROUVER DES SOLUTIONS, des processus de guérison, des méthodes de traitement.

 

Aucun protocole thérapeutique n’est aujourd’hui universel. Aucune méthode ne convient à toutes les victimes d’addiction. Mais tous les accompagnants commencent à partager une sorte de vision commune des étapes, des points de passage importants, vis à vis de la personne addict comme vis à vis de son entourage.

 

Un élément fondamental de l’accompagnement est le diagnostique initial. Une addiction quelle qu’elle soit trouve presque toujours sa source dans un mal-être ( je n’évoquerai pas ici les cas médicaux de personnes victimes de dépendances contractées lors de la gestation qui est d’une autre nature).

 

Ce diagnostique va permettre de trouver la cause qui génère l’addiction. En effet, l’addiction est une maladie « conséquente » avant tout, ELLE EST LE SYMPTOME D’UN AUTRE MAL QUI EN EST LA CAUSE.

 

Parmi les mal-être les plus fréquents, on peut citer :

 

-      le VIDE : créé par l’abandon (« physique » ou « mental ») , le manque d’amour ou d’affection se traduit par un vide intérieur, qui est comme un vase percé que l’on essaie de remplir sans jamais y arriver. L’addiction vient de ces tentatives répétées de remplir ce vide.

 

-      L’ENFERMEMENT : nommé aussi « prisonnier de soi-même » ou bien « incompréhension de soi par les autres », l’enfermement se traduit par l’impossibilité de s’exprimer auprès des autres, de se montrer tel que l’on est, par le fait que l’on a l’impression de toujours devoir jouer un rôle. Cette situation insupportable conduit toujours à rechercher un moyen qui libère du carcan intérieur (alcool, cigarette, drogues douces et cocaïne) ou bien au contraire à trouver une solution qui permet de matérialiser dans le réel quotidien cet enfermement intérieur (jeux vidéos, internet, autres drogues dures).

 

-      L’APPARTENANCE A UN GROUPE : La solitude est insupportable. Et très souvent, pour ne pas être seul, la solution consiste à s’inclure dans un groupe. Ce groupe peut être religieux, communautaire, « tribal », ou autre. Et pour appartenir à ce groupe, la personne doit respecter les « codes » du groupe. Si ces codes sont en rapport avec un produit addictif, alors implacablement la personne va subir cette même addiction

 

-      LE DESIR D’ETRE AIME : Il arrive qu’une personne se rende compte dans l’enfance qu’on fait attention à elle, qu’on s’occupe d’elle non pas quand elle fait « bien » les choses, quand  elle est douce et aimante, mais au contraire uniquement quand elle fait des bêtises. Ce syndrome va conduire l’enfant à perpétuer cette attitude, ce choix, ce malentendu initial dans sa vie d’adulte. « Boire c’est pas bien alors je bois comme ça on me punira et ce sera bon pour moi plutôt que de rester dans ma solitude ».

 

 

Que puis je faire pour vous ?

 

Ce n’est pas simple de GUERIR D’UNE ADDICTION, mais C’EST POSSIBLE. Nous allons travailler ensemble à comprendre les causes réelles de votre addiction pour pouvoir guérir ce mal initial. Dans le même temps, je vous aiderai à mettre en place un programme d’accompagnement qui favorisera le chemin de guérison en relation avec les médecins appropriés, votre entourage et les accompagnants spécialisés. Puis le moment venu, ce moment que certains nomment « déclic », nous travaillerons ensemble à REAPPRENDRE A VIVRE BIEN tout en étant abstinent, ce qui est une vraie nécessité.

 

Et permettez moi une toute première recommandation immédiate :

 

-      JETEZ LA CULPABILITE !

-      REJETTEZ TOUTES CELLES ET CEUX QUI VOUS CULPABILISENT !

 

Vous n’êtes aucunement « coupable » de votre addiction et de ses conséquences. Vous n’en êtes pas responsables, vous en êtes la victime. Accordez vous immédiatement le pardon pour ce que cette maudite addiction vous mène à faire que vous n’aimez pas, qui finalement vous fait du mal aussi. Votre volonté ne peut absolument rien quoiqu’en pensent ceux qui ne savent pas.

 

Venez me voir, nous en parlerons tranquillement et nous trouverons la solution.

Pour les personnes victimes d'addiction à l'alcool, mais aussi à d'autres produits, je vous propose le site de la Croix Bleue. Les animateurs de ce groupe de parole sont des personnes admirables qui sauront vous écouter et vous épauler face à la maladie. N'hésitez pas à les contacter.

 

http://www.lacroixbleuedeversailles.com

Psy en mouvement, Laurent Schapira, Gestalt thérapeute, Sophrologue, Paris, 75016 membre certifié de la Fédération Nationale "Psy en Mouvement"
coach certifié, executive coaching, team building, gestalt coaching membre associé de L'ISOP
Gestalt thérapie, Gestalt thérapie Paris, Gestalt thérapeute, sophrologie, sophrologue, sophrologie Paris, paris 16, laurent schapira, développement personnel, psy, positif, adulte, thérapie de couple Laurent Schapira - Gestalt Thérapeute, Sophrologue
Graziella Toutée - Gestalt thérapeute

Laurent Schapira

4 rue de la Tour

75016 Paris

sur rendez vous uniquement, au 

0603797974

ou bien par mail :

laurent.schapira@live.fr

Séances à distance via Skype possibles : adresse : Laurent_schapira.

Vous pouvez aussi utiliser notre

formulaire de contact.

Tarifs : de 20 à 100 euros selon le type d'accompagnement souhaité.

Exercices pour le développement personnel grâce à la Gestalt, à la Sophrologie et à la pleine conscience,Gestalt thérapie, Gestalt thérapie Paris, Gestalt thérapeute, sophrologie, sophrologue, sophrol Mon recueil d'exercices est maintenant disponible ici
Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© laurent schapira